Ostéopathie

L’ostéopathie est une thérapie manuelle qui s'emploie à prévenir, diagnostiquer et traiter les restrictions de mobilité du corps. 
 

Toute perte de mobilité des tissus, des articulations, des muscles, des viscères, est susceptible de déséquilibrer l'état de santé. 

L'ostéopathe aborde donc le patient dans sa globalité.

Ce qui explique pourquoi lorsqu'un patient vient consulter pour une douleur de dos, le praticien peut traiter une autre zone, la cheville par exemple, ou bien faire un travail sur les viscères... Tout est lié.

Le corps cherche à s'équilibrer et s'adapte autour d'une dysfonction

Le but sera donc de trouver la dysfonction primaire, là où le "blocage" s'est révélé en premier.

En traitant le point de départ on évite les blocages récurrents.

 

Il est conseillé de ne pas attendre d'avoir mal pour venir consulter un ostéopathe. 

Une ou deux séances par an contribueront à maintenir un état de santé stable et éviteront ainsi certains "blocages".

 

Limites de l'ostéopathie:

 

L’ostéopathie ne prétend pas tout soigner.

Elle ne propose pas de guérir les maladies dégénératives (cancer, sclérose en plaque, parkinson…), les maladies génétiques (mucoviscidose, myopathies…) pas plus que les maladies infectieuses ou les fractures.
Cependant, même si l’ostéopathie ne peut avoir d’action sur les affections précédentes, elle peut avoir une action sur leurs conséquences, en particulier la douleur, par la libération des tensions des structures environnantes.

Dès lors, l’ostéopathie est considérée comme une thérapie palliative complémentaire qu’il ne faut pas négliger.